LE DÉROULEMENT D'UNE SÉANCE D'HYPNOSE

HYPNOSE Flash IntégrativeⓇ & hypnose Spirituelle régressive

La phase de découverte

Pour élaborer la bonne stratégie, il faut un temps d’échange pour mieux comprendre le sujet et recueillir le matériel suggestif et subconscient (à fleur de conscience) nécessaire à sa séance. | Le déroulement d’une d’hypnose.

Une fois la confiance installée, la séance d’hypnose Flash Intégrative peut commencer. Inutile de préciser qu’ une séance s’adapte au consultant, c’est son état désiré qui fait office de boussole, et ce dernier secrète toutes ses croyances, ses besoins, ses limites.

S’ il se montre sceptique ou peu réceptif, le praticien prend le temps de lui expliquer quelques réalités scientifiques, d’éluder certaines peurs et lui propose un exercice simple au cours duquel il découvrira un état léger de transe en toute sécurité.

Impossible d’anticiper ce qui va se produire. Une séance d’hypnose Flash intégrative est hautement individualisée. L’hypnothérapeute s’appuie sur la subjectivité du sujet, ses passions, ses désirs, ses émotions, le conduit vers la réitération des affects désirés que le client a déjà expérimenté dans sa vie et le projette vers le résultat attendu.

Jeune fille en nature qui respire pleinement grâce à une séance d'hypnose

L'entrée en transe formelle | Le déroulement d'une d'hypnose

Pour permettre à un client d’entrer en hypnose, le thérapeute utilise la tonalité de sa voix et module sa fréquence, son rythme, son timbre, en somme son verbe. Il peut aussi orienter son attention sur un point physique, une cible sur laquelle se focaliser, un objet ou sa propre main qui symbolisera son objectif. Ensuite, le praticien l’invite à se détendre, à fermer les yeux et à entrer dans la phase formelle de la transe en utilisant des suggestions directives, comme par exemple: “Maintenant, fermez vos paupières, et écoutez ma voix, rien que ma voix”.

Le consultant peut être suivant les cas être assis, debout, allongé, les yeux fermés ou ouverts. Peu importe, s’adapter à lui avec bienveillance, tact et assurance est la clef du bon déroulé de la séance.
Ensuite le praticien va scruter les signes de transe, imperceptible par le client : les traits du visage se détendent, la respiration est plus lente, plus profonde, les yeux peuvent se fermer et les globes oculaires s’agiter frénétiquement, la déglutition devient profonde. Le patient peut être isolé sensoriellement, ne plus entendre les bruits autour de lui ou au contraire les intégrer pleinement dans son univers.

Une nouvelle façon d'appréhender la réalité

Cet état hypnotique va se traduire chez la personne par des perceptions qui vont se modifier : d’elle-même, de l’environnement, de ses représentations…

Cet état va être le catalyseur du changement. C’est l’art de l’induction.
Grâce à des outils de communication, on laisse librement les affects positifs du sujet métamorphoser sa vision, son ressenti, ses émotions, ses croyances, sa compréhension des étapes de son existence, en bref sa carte d’un nouveau monde plus ample, plus sensé, plus… réel.

Les effets d’une séance, dont la durée peut varier de quelques minutes à plusieurs heures, peuvent être étonnants. Il est possible par exemple de ne plus ressentir la douleur. Le signal de celle-ci est anesthésié par l’hypnose et on peut obtenir des effets dignes d’antalgiques. Si un sujet souffre d’une douleur dont il désire se débarrasser, l’hypnothérapeute va en effet agir sur la focalisation mentale qui crée la douleur.

Finalement, ce que l’on traite c’est la cristallisation, la sidération voire l’obsession naturelle du sujet, en bref, la mémoire cellulaire.

Changer sa réalité

Bien choisir son praticien

Une étude de l’Inserm de 2015 conclut que “L’efficacité de l’hypnose est prouvée mais pas réellement expliquée”.

Ainsi, la pratique de l’hypnose s’est multipliée ces dernières années. Le praticien idéal doit être parfaitement formé. L’apport ultérieur de différentes disciplines en relation étroite, une supervision et une formation continue sont particulièrement indiqués… Citons non exhaustivement : l’hypnose Spirituelle Régressive, la régression en âge, la futurisation, psychopathologie, gestion des émotions, symbolisme, kinésiologie, PNL, etc…

Si le résultat dépend bien sûr de la formation, du professionnalisme et du talent de l’hypnothérapeute, il est aussi caractérisé par la relation entre le client et son thérapeute mais aussi par la motivation du sujet : point de baguette magique, juste la conscience que sans implication, point de résultat.